LIibération d’otages au Burkina Faso

Le vendredi 10 mai, les forces françaises ont mené avec brio au Burkina Faso une opération compliquée, difficile et aux probabilités de réussite incertaines aboutissant à la libération de 4 otages dont deux Français.

Ce haut-fait souligne les qualités, les capacités, l’efficacité et le courage de l’Armée Française dans toutes ses composantes, et tout particulièrement les Forces Spéciales, ces parachutistes d’élite qui ont mené l’action sur le terrain, jusque dans les derniers mètres les séparant de l’objectif.

Hélas deux officiers mariniers des commandos-marine ont été tués lors de l’assaut permettant la récupération des otages indemnes.

L’UNP salue la mémoire de ces deux Fils de France qui ont jusqu’au bout été fidèles à leur engagement de servir et protéger notre Patrie, ses intérêts et ses ressortissants. Les noms de ces deux « Braves parmi les Braves » s’ajoutent à la longue liste des parachutistes tombés au champ d’honneur lors des conflits passés et des OPEX récentes. L’esprit de dévouement et de sacrifice les unit tous. Ces noms ne doivent pas être oubliés avec le temps, ni non plus leurs familles et proches à qui l’UNP adresse sa compassion, ses encouragements et sa solidarité pour leur permettre de surmonter cette terrible épreuve.

Le Président de la République a souligné dans un communiqué la volonté de notre Pays à préserver la vie de nos compatriotes et de ne jamais les abandonner en de telles circonstances. Il présidera une cérémonie d’hommage aux Invalides, occasion pour la Nation de reconnaître le sens de l’engagement des soldats qui la protègent et de manifester son unité et sa détermination face au terrorisme nourri par l’extrémisme islamique.

Même si des habitudes ont été prises dans des circonstances passées ayant une certaine similitude avec le contexte de cette prise d’otages, on peut cependant s’interroger sur la pertinence de l’accueil des otages au plus haut niveau de l’Etat. Cette séquence qui ne manquera pas d’être valorisée par les médias peut porter à confusion, transformant parfois des victimes en héros et faisant oublier que certaines insouciances ou irresponsabilités se payent au prix du sang, celui de nos soldats.

Que Saint Michel, patron des Parachutistes, accueille nos deux héros et veille sur leurs frères d’armes et leurs familles !

Général (2s) Patrice CAILLE
Président de l’Union Nationale des Parachutistes